Commérages

lucierivet@yahoo.frBy lucierivet@yahoo.fr 4 années ago6 Comments
image

image« Le fils de Nasreddine avait treize ans. Il ne se croyait pas beau. Il était même tellement complexé qu’il refusait de sortir de la maison. « Les gens vont se moquer de moi », disait-il sans arrêt. »

 

Son père lui répétait toujours qu’il ne fallait pas écouter ce que disent imageles gens parce qu’ils critiquent souvent à tort et à travers, mais le fils ne voulait rien entendre. Nasreddine dit alors à son fils : « Demain, tu viendras avec moi au marché. » Fort tôt le matin, ils quittèrent la maison. Nasreddine Hodja s’installa sur le dos de l’âne et son fils marcha â côté de lui.

image

 

A l’entrée de la place du marché, des hommes étaient assis à bavarder. A la vue de Nasreddine et de son fils, ils lâchèrent la bride à leurs langues : « Regardez cet homme, il n’a aucune pitié ! il est bien reposé sur le dos de son âne et il laisse son pauvre fils marcher à pied. Pourtant, il a déjà bien profité de la vie, il pourrait laisser la place aux plus jeunes. » Nasreddine dit à son fils : « As-tu bien entendu? Demain, tu viendras avec moi au marché. »

image

 

Le deuxième jour, Nasreddine et son fils firent le contraire de ce qu’ils imageavaient fait la veille : le fils monta sur le dos de l’âne et Nasreddine marcha a côté de lui. A l’entrée de la place, les mêmes hommes étaient là. Ils s’écrièrent à la vue de Nasreddine et de son fils « Regardez cet enfant, il n’a aucune éducation, aucune politesse. Il est tranquille sur le dos de l’âne, alors que son père, le pauvre vieux, est obligé de marcher à pied ! » Nasreddine dit à­ son fils : « As-tu bien entendu ? Demain, tu viendras avec moi au marché ! »

 

Le troisième jour, Nasreddine Hodja et son fils sortirent de la maison à pied en tirant l’âne derrière eux, et c’est ainsi qu’ils arrivèrent sur la place. Les hommes se moquèrent d’eux : « Regardez ces deux imbéciles, ils ont un âne et ils n’en profitent même pas. Ils marchent à pied sans savoir que l’âne est fait pour porter les hommes.» Nasreddine dit à son fils : « As-­tu bien entendu? Demain, tu viendras avec moi au marché ! »

image

Le quatrième jour, lorsque Nasreddine et son fils quittèrent la. maison, ils étaient tous les deux juchés sur le dos de l’âne. A l’entrée de la place, les hommes laissèrent éclater leur indignation : «Regardez ces deux-là, ils n’ont aucune pitié pour cette pauvre bête !» Nasreddine dit à son fils : « As-tu bien entendu? Demain, tu viendras avec moi au marché !»

Le cinquième jour, Nasreddine et son fils arri­vèrent au marché portant l’âne sur leurs épaules. Les hommes éclatèrent: de rire : « Regardez ces deux fous ; il faut les enfermer. Ce sont eux qui portent l’âne au lieu de monter sur son dos. »

Et Nasreddine Hodja dit à son fils :

image

« As-tu bien entendu ? Quoi que tu fasses dans ta vie, les gens trouveront toujours à redire et à critiquer. Il ne faut pas écouter ce que disent les gens. »  »

image

Sagesses et malices de Nasreddine, le fou qui était sage, 1999
de Jihad Darwiche et B. David

Categories:
  CultureEcriture
this post was shared 0 times
 2600

6 Comments

  • Lilou dit :

    J’aime bien cette histoire ! :)

    • lucierivet@yahoo.fr lucierivet@yahoo.fr dit :

      Merci Lilou! Moi aussi j’aime bien cette histoire! Elle a beaucoup plu aux enfants avec qui nous avons organisé des petits ateliers d’éveil à la philosophie aussi!

    • lucierivet@yahoo.fr lucierivet@yahoo.fr dit :

      J’ajoute que c’est un livre que la Maman de mes cousins Marie (Marie était à deux place de moi avec juste Pierre entre nous à notre table du 9 mai. Au brunch elle avait une robe bleue à tomber par terre ; tu te souviens peut-être?!) Florence et Nicolas, la plus jeune des sœurs de Papa, qui est née et a grandi en Nouvelle-Calédonie, avait offert à mon petit frère Martin. C’est donc grâce à ma Tante Dominique que j’ai découvert cette histoire. Elle m’a elle-même encouragée à toujours suivre ce qui me rendait heureuse sans me soucier le moins du monde de ce qu’en pensaient les autres. Je pense toujours à elle quand je lis cette histoire. Je suis heureuse qu’elle t’ait plu! Peut-être me fera-t-elle penser à toi aussi maintenant! Je te dirai. À très vite.

  • Héloïse Picolet dit :

    Elle est super cette histoire! Qui l’a ecrit?

    • lucierivet@yahoo.fr lucierivet@yahoo.fr dit :

      Hello Hélo! Je ne connais pas les auteurs personnellement. Tu trouveras leur nom en bas du texte (Darwiche et David) Je pense que ça doit être inspiré de contes traditionnels …. C’était dans un livre que Dominique aimait beaucoup et avait offert à Martinou (il faut que j’arrête de l’appeler comme ça!) et que j’ai partagée avec des enfants de primaire l’été dernier : ça leur a beaucoup plu aussi. Merci pour ton message Héloïse! Je pars voir Bohème! Quand tu viendras, pour Noël, tu pourras la rencontrer si tu veux! A bientôt et j’espère que tout va toujours bien dans ton école de rêve! Signé : La Méchante Tante

    • lucierivet@yahoo.fr lucierivet@yahoo.fr dit :

      ❤️♥️

Leave a Reply

Your email address will not be published.