The 21 days gratitude challenge

lucierivet@yahoo.frBy lucierivet@yahoo.fr 2 années agoNo Comments
stained-glass-555791_960_720

The 21 days Gratitude Challenge

Une religieuse brésilienne, qui avait été comédienne avant de rejoindre le Carmel (elle nous a tous bluffés quand on a fait des jeux de rôles et autres mises en scène), m’a offert, en fin de session intensive de français à l’Institut de Langue et de Culture Française de l’Institut Catholique de Paris, une petite figurine, qui a trouvé sa place dans la maison familiale de Rambouillet, dans ma chambre, qui fut celle de mes tantes à leur retour de Nouvelle-Calédonie.

 
ça c’est une photo de moi quand mes parents ont changé toutes les vitres de la maison : j’ai demandé aux “doubles-vitreurs” de bien découper AUTOUR de l’écusson que ma Tante avait collé sur la fenêtre.

Quand je passe une nuit dans cette chambre, cette idée de gratitude est la première chose à laquelle je pense en me réveillant, car la figurine a été déposée au niveau du regard lorsqu’on est assis dans le lit de cette chambre.

Vivre en gratitude est prôné par de nombreuses traditions spirituelles. Certains philosophes, théologiens et docteurs font même de cette attitude : vivre sa vie dans l’amour, la foi et la reconnaissance, la condition du salut, plus encore que les bonnes oeuvres … Leibniz je crois. Ou Berkeley. Ou les deux. J’ai oublié.

Dans le Oxford Handbook of Happiness, qui est un livre regroupant d’excellents travaux universitaires sur le bonheur, de nombreux chercheurs : psychologues, philosophes, neurologues, scientifiques de différentes disciplines mentionnent une expérience qui met en évidence une corrélation positive entre l’expression de la gratitude, et le bonheur ressenti par celui qui l’exprime.

Plusieurs expériences montrent que les sujets qui ont accepté d’exprimer leur gratitude à quelqu’un chaque jour pendant 21 jours voient l’appréciation qu’ils ont de leurs proches et de leur vie augmenter, et donc leur bonheur et leur joie de vivre.

J’ai testé cette technique! Pendant 21 jours, j’ai exprimé ma gratitude à différentes personnes : par lettre, message, par vidéo, par mes mots, mes attitudes corporelles … tout est possible! J’ai même écrit à des personnes à qui j’en voulais depuis longtemps parce qu’elles m’avaient blessée ou n’avaient pas répondu à mes attentes …

 

Le jeu consiste à penser à quelqu’un et à laisser affleurer tous les sentiments de gratitude et de reconnaissance que vous pouvez avoir pour cette personne, à se concentrer sur eux … et les exprimer à cette personne.

Les résultats sont vraiment surprenants, surtout quand vous reprenez contact avec quelqu’un qui vous a fait beaucoup de mal par exemple, en le remerciant de même une toute petite chose positive que votre interaction avec lui vous a apporté.

J’ai l’impression que c’est le stade ultérieur du pardon.

Je me suis amusée aussi à me concentrer sur le sentiment de gratitude que je pouvais ressentir envers une conseillère dans un magasin, ou une coiffeuse dans un salon … Elles ont souvent été surprises, quand je leur ai exprimé ma reconnaissance d’une manière probablement plus développée que d’habitude. Vous voyez de beaux sourires se former sur des lèvres parfois pincées au quotidien …

De manière très pratique, j’ai tenu un petit journal, sur l’application “Notes” de mon smartphone, et je me suis mis un mémo chaque soir, comme cela, j’étais sûre de ne pas oublier.

En fait, en 21 jours, on prend cette habitude de filtrer: l’évitement, la fermeté, le refus, ou le pardon et la compassion pour les choses et comportements qui nous blessent et de la gratitude pour tout ce qui nous touche positivement.

En “sanctionnant” positivement les comportements que vous trouvez positifs par vos mots ou vos actes, non seulement vous avez toutes les chances de les renforcer chez les personnes qui vous entourent (ou chez soi-même en fait) mais le simple fait de vous concentrer sur eux, et d’essayer d’y être plus sensible qu’à ceux qui vous déplaisent, vous rendra à coup sûr plus content de votre existence, plus positif, paisible … et heureux!

A tester!

PS: il existe des propositions d’applications très intéressantes de cette théorie en éducation, management et en sciences politiques.

Categories:
  Histoire vraiePhilosophieSpiritualité
this post was shared 0 times
 1600

Leave a Reply

Your email address will not be published.